Moi, Daelim, 20 ans et en pleine forme


Bonjour je m’appelle Daelim. J’ai 20 ans, je sais je ne fais pas âge mais ne me faites pas rougir par vos compliments, ma couleur est d’origine.

J’ai plein de copines : Honda, Suzuki… Mais je les trouve un peu prétentieuses. Elles s’affublent de petits noms genre « super club, dynamic… deluxe !!! » vous voyez le style… Ce n’est pas mon truc. Moi je suis simple et je ne brille que par mon endurance.

Eng, mon propriétaire, est très gentil avec moi. Il faut dire que je le lui rends bien. Je suis toujours prête à tout avec lui. Il est sympa Eng. Des fois, il m’emmène faire un tour à la campagne, sur des chemins boueux. Je m’embourbe mais je m’en sors toujours. Pas que je sois une bête, mais il sait me faire prendre de l’élan quand il faut, après c’est à moi de jouer !

Il y a des moments tout de même, j’en ai plein le dos et j’aimerais souffler un peu. Mais Eng a toujours besoin de moi ! Alors j’accepte les bouteilles de gaz, les poules accrochées à mon guidon, les poissons qui débordent des paniers que Eng s’ingénue à bricoler pour en mettre le plus possible ou les sacs remplis de cartons et d’autres sacs de riz.

Je suis très heureuse quand je peux rouler avec mes copines, et mes potes tuk tuks, sur Monivong Bd. Il y a des grandes lignes droites où on peut faire les fous et des feux rouges pour papoter et faire du bruit ensemble. C’est cool ! Je ne dis pas qu’on s’arrête à tous les feux rouges, non, bien sûr, d’ailleurs j’adore me faufiler entre les tuk tuks et les camions et rouler à contresens. Ce que j’aime moins, ce sont les grosses Lexus des gens qui se donnent de l’importance et qui ne me laissent jamais passer. Il faut savoir rester simple, moi je dis.

Ce qui me plait le plus, c’est quand je peux emmener des gens. Cà c’est marrant. Une fois, je me souviens, j’ai traversé Phnom Penh avec 6 ou 7 personnes sur mon dos ! A un moment j’ai arrêté de compter, je trouvais que ça faisait beaucoup. Il y a avait une partie de la famille de Eng : sa grand mère, juste derrière lui, le petit dernier coincé entre la grand mère et la fille, un autre petit blotti dans son krama entre la fille et sa femme. Et le fils du voisin qui tenait le guidon…

Parfois je donne des signes de faiblesse. Je tousse. Je fume un peu aussi. Ou alors je refuse de démarrer. C’est ma façon à moi de montrer que j’ai du caractère, nom d’un pipe ! Quand cela m’arrive, Eng m’accompagne, à pied, chez le voisin. Un petit vieux très souriant qui connait tout de moi, y compris mes entrailles et mes organes. Il est sympa ce monsieur, parce que quand je le quitte, je pête la forme !

C’est mon histoire, ma vie de tous les jours.

Ca roule !


Cela fait un moment que je voulais présenter les différents moyens de transport ici. Alors voici une liste non exhaustive de ce qui roule, transporte, charrie, véhicule, des gens et tout ce qu’on peut imaginer. Cliquez sur les photos pour les voir en grand.
Il y en a quelques uns que je ne peux pas vous montrer, mais que l’on voit aussi fréquemment :
  • Le semi remorque
  • Le camion citerne
  • Le char à buffles
  • La Mercedes classe S des ambassades
  • Le camion de poubelles la nuit
  • La carriole poubelle tout le temps
  • Les tongs très pratiques
  • La voiture de police (on voit pas pas souvent)
  • La pirogue de fête (pour la fête des eaux – 40 mètres – 70 personnes)
  • Le camion de pompier (pas encore vu)
  • La fourrière (qui ne ramasse pas les voitures mais fait un tour en ville le soir)
  • L’avion
  • Le train (ne circule pas, deux lignes seulement, que des marchandises)
  • Le « bamboo train » (à Battambang – alias le train que l’on démonte pour en croiser un autre)

Il y en a sûrement qui manquent, complétez la liste !

Galerie

Oui !


C’est drôle ici. On peut parler avec n’importe qui dans la rue sans aucun problème. Hier, j’ai trouvé une rue (178 sur la carte) où il n’y avait que des galeries d’artistes. Je me suis demandé pourquoi ici, dans ce quartier de petites boutiques et ateliers de réparation automobile !

Alors, je suis aller visiter quelques galeries. Rien de folichon, mais quelques belles oeuvres tout de même, et un vrai effort de décor pour certaines.

J’ai posé ma question à un « responsable » (en fait on ne sait pas qui fait quoi ici). Dans mon meilleur anglais :

« hello »

hello

« do you speak english »

yes (sourire jusque là)

« very nice paintings ! the artist is from Phnom Penh ? »

yes (sourire)

« lot of colors ! »

« yes »

« is it Bouddha here ? »

« yes, bouddha, yes »

« what is the price  ? »

« yes »

« ok, do you sell this painting ? »

yes

« how much ? »

yes yes (il part chercher un chauffeur de tuk tuk)

yes sir, ok ?

« yes, ok, thank you »

do you want tuk tuk ?

« I prefer to walk »

yes, thank you, sir, thank you

Je vous la fais très courte, mais ici, on apprend la patience, répéter, répéter encore, ne pas abuser de leur gentillesse et ne pas se moquer ni rire, même si des fois, il y a de quoi piquer une crise de fou rire !

Sourire en dessinant

Au fait, il y a des galeries, parce que la « Royal Academy of Arts » est dans la rue. Je suis entré, c’est un magnifique bâtiment construit par les français, rouge foncé. Les étudiants sont adorables et…souriants !

 

Uniterre

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

e-voyageur

e-Voyageur

Paperblog

Voyage-Annuaire.com

Canalmonde

Ma petite maison d'édition

Ce n'est pas parce qu'on écrit pour les petits qu'il faut écrire comme un petit

Suo sdey ! Cambodia News

Partir au Cambodge, voyage au Cambodge, expatriation et solidarité !

My Totebag

Le fourre-tout d'une découvreuse qui a besoin de vider son sac

Scent Corner The Blog

Where scent meets travel

Par ici les bonnes nouvelles !

Pour en finir avec la morosité, place aux Idées à Haute Valeur Humanité

Jacques Blog- par Jacques Bloch

Stratégie et développement international

L'Observatoire du BoP

Entreprise, Pauvreté, Développement

Suo sdey ! News from Cambodia

Khmer news - Impressions du quotidien au Cambodge, et sur l'expatriation et la solidarité

-- Mémoires d'Outre-Atlantique

Il était une fois aux Etats Unis...

Le Barang

La Drôle de Vie des Expatriés au Cambodge

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

Vivre au Cambodge

Blog d'un expatrié au pays du sourire

existence!

Le site de Jean-Paul Galibert

That's Life !

Regard amusé d'un humaniste engagé, passionné de mécénat, de voyage et de découverte des autres !

Actualité du mécénat et des fondations de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

La veille de l'IFFRES, Institut Français des Fondations de Recherche et d'Enseignement Supérieur

%d blogueurs aiment cette page :