Phnom Penh : où sont les femmes ?


Soirée très exotique et dépaysante chez Jean-Marc sur Riverside.

D’abord parce que Jean Marc est un cambodgien qui vient de Marseille. Ca commence assez fort à la commande d’une Angkor Beer. Il fait chaud ce soir, et seule une Angkor va me rafraîchir.

« Tiens, bonsoir, tu viens de France ? » me lance Jean-Marc, que je n’avais jamais vu de ma vie. Je regarde l’individu, je pensais qu’il était assis mais non, il était debout à côté de moi. « Oui, bonsoir, je suis arrivé il y a longtemps déjà »… et bien sûr, impayable le Jean-Marc, il me lance un « Peuchère, un Français ! ça fait plaisir » et poursuivant avec un accent  du sud à peine forcé « Boudu con, moi je suis de Marseille ! ».

A Phnom Penh, il y a aussi des femmes normales et respectables. Pas que des « opportunités » à « pécho ».

Très gentil Jean-Marc, mais tu as plutôt le look d’un cambodgien : tu es petit, tu as les yeux bridés et le sourire jusque là. Plus

Do you want to work ?


Quelle soirée !

Le hasard des rencontres est merveilleux. Dernièrement, à l’abri d’une toiture en bois d’un excellent restaurant thaïlandais de la rue 51 à Phnom Penh et avec un excellent ami (et vice versa), rencontre avec deux jeunes cambodgiennes.

Bopha devait venir seule. Invitée par mon ami, elle est arrivée… avec une amie. On ne reste pas seule avec deux hommes à dîner, et c’est bien de présenter un barang à ses amis.

Aller travailler le coeur en joie…

Entre autres sujets de la soirée, nous en venons à discuter du travail.

« Tu travailles ? »

L’amie de Bopha : « Oui, enfin, non, pas en ce moment »

« Tu faisais quoi ? » (cette référence au passé est assez incongrue, avant, ça n’existe pas)

« Je travaillais »

« Que faisais-tu comme métier »

(rire) « Restaurant »

« Ah, je vois, et tu étais serveuse ? » (ce qui vu son âge assez jeune paraissait l’hypothèse la plus naturelle)

« Oui, mais pas dans un bar, bar c’est pas bon » (rire)

« Ca te plaisait comme travail ? »

« Moitié bien, moitié non » (tiens, le chemin du milieu refait son apparition)

« Qu’est ce qui te plaisait ? » (rire)

« J’aime bien le restaurant » (ok, on passe à autre chose)

« Et qu’est ce que tu n’aimes pas ? »

« … » (rires X2)

« Et maintenant, que fais-tu ? »

« Je suis à la maison, je ne travaille pas »

« Tu cherches du travail ? »

« Oui, mais pas encore » (vous notez la remarque : « je ne cherche pas encore du travail ». Je commence à être perdu)

« Le restaurant, c’est bien, à Phnom Penh où il y a beaucoup de restaurants qui ouvrent et qui cherchent des serveuses »

« Non » (rire)

(???) « Non quoi ? Si, je t’assure, d’ailleurs je connais un restaurant qui ouvre dans deux semaines, il cherche 5 serveuses, tu veux le téléphone du patron ? »

« Oui, dans un mois »

(???) « Dans un mois, ce sera ouvert et il n’y aura plus de travail là »

« Je dois trouver du travail, mais maintenant c’est pas possible » (rire)

« Comment gagnes-tu ta vie en ce moment ? » (je suis dérouté)

« Je ne gagne pas d’argent, il faut du travail pour gagner de l’argent » (rire)

(Je reviens à la charge) « Donc si tu veux, je peux te donner le numéro de téléphone, si tu vas voir le patron que je connais de ma part, tu sera bien reçue et peut être que tu auras le job. Ca t’intéresse ? »

« Oui, mais je cherche du travail »

« C’est pour ça que je t’en parle »

« Dans un mois, je cherche du travail » (rire)

Je comprends que les patrons occidentaux aient du mal… D’autant que j’ai découvert ensuite qu’aucun employé ne s’était présenté avant l’ouverture. Ensuite, ils sont arrivés, puis certains sont repartis, revenus, on ne sait plus trop… Le management et le recrutement, c’est aussi l’aventure au Cambodge.

Prolongez très vite cet article par l’article sur l’entretien de recrutement du blog « Vivre au Cambodge », ça vaut vraiment la peine !

Uniterre

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

e-voyageur

e-Voyageur

Paperblog

Voyage-Annuaire.com

Canalmonde

Ma petite maison d'édition

Ce n'est pas parce qu'on écrit pour les petits qu'il faut écrire comme un petit

Suo sdey ! Cambodia News

Partir au Cambodge, voyage au Cambodge, expatriation et solidarité !

My Totebag

Le fourre-tout d'une découvreuse qui a besoin de vider son sac

Scent Corner The Blog

Where scent meets travel

Par ici les bonnes nouvelles !

Pour en finir avec la morosité, place aux Idées à Haute Valeur Humanité

Jacques Blog- par Jacques Bloch

Stratégie et développement international

L'Observatoire du BoP

Entreprise, Pauvreté, Développement

Suo sdey ! News from Cambodia

Khmer news - Impressions du quotidien au Cambodge, et sur l'expatriation et la solidarité

-- Mémoires d'Outre-Atlantique

Il était une fois aux Etats Unis...

Le Barang

La Drôle de Vie des Expatriés au Cambodge

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

Vivre au Cambodge

Blog d'un expatrié au pays du sourire

existence!

Le site de Jean-Paul Galibert

That's Life !

Regard amusé d'un humaniste engagé, passionné de mécénat, de voyage et de découverte des autres !

Actualité du mécénat et des fondations de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

La veille de l'IFFRES, Institut Français des Fondations de Recherche et d'Enseignement Supérieur

%d blogueurs aiment cette page :