Voyage solidaire, vraiment ?


La grande tendance, c’est faire solidaire. On en trouve partout : sur les paquets de café comme dans les articles de journaux. Tout le monde en parle, cela frise l’indigestion.

La solidarité, c’est aussi distinguer le naturel du trucage. Ici, c’est nature.

Au palmarès des pays où le mot solidaire est prononcé, le Cambodge doit se tailler la part du lion. Personne ne sait vraiment combien d’ONG sont présentes sur place, les estimations oscillent entre 2500 et 4000. Une solidarité Nord Sud fondamentalement utile, encouragée mais qui commence à s’épuiser : densification des besoins, population qui voudrait regagner son autonomie, ONG ayant perdu leurs perspectives (et leur rêve ?), donateurs et dons en baisse… Pour autant, la solidarité doit encore se développer.

Au pays du sourire, les touristes la jouent aussi « solidaire ». Mais de quoi ?

Les agences de voyages comme les réceptifs se targuent de ce mot qui perd tout son sens dans le vide des actions menées. La preuve : une agence de voyages de Siem Reap (Beyond Travel) propose du sejour solidaire en promettant « dans des lieux mémorables, vous rencontrerez la population et pourrez participer à la vie locale. Autant d’opportunités de photos inoubliables ! ».

La réalité, c’est la visite de villages les plus pauvres possibles, l’organisation « d’artisanat » (qui est réalité n’est actif que quand les touristes sont présents), la simulation de bienvenue par une troupe d’enfants qui chantent à l’arrivée du bus, le guide qui rémunère les villageois qui du coup ne font plus rien que d’attendre l’obole… Ça se passe de commentaires.

Quelques agences plus sérieuses proposent de reverser un pourcentage de leur chiffre d’affaires à des projets locaux. Pour autant, l’impact touristique n’est pas forcément pris en compte : sous couvert de ces euros versée à une ONG, le touriste s’arrogera le droit de prendre en photo la femme qui se lave les cheveux derrière sa maison ou de pénétrer chez l’habitant, violant ainsi le droit légitime d’intimité. Le don ne crée pas le respect et l’organisateur du voyage ne cadre pas forcément l’opération.

Et puis, où est la solidarité dans ce type de voyage ? Solidarité implique un bénéfice pour les villageois et pour le touriste. La solidarité ne peut se faire sans engagement : il n’y en a aucun de la part de celui qui visite.

Si l’on veut que la solidarité prenne vie, il y a donc des pré-requis : être ouvert sur le contexte de vie, les enjeux du voyage, l’acceptation des différences, le partage. Etre prêt à prendre quelques risques, entre autre celui de voir la réalité. Le tourisme solidaire est donc un tourisme avant tout respectueux, ouvert et engagé.

Qui donc propose cela ?

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Jean-Benoît Lasselin
    Sep 12, 2012 @ 11:16:36

    Bonjour,

    Je voudrais sauver les enfants du Cambodge durant mes vacances à Siem Reap. A qui dois-je m’adresser ?

    Merci,

    Réponse

    • Stef
      Sep 12, 2012 @ 11:56:58

      Et bien quel programme !
      Je crains que celui qui veut sauver le Cambodge ou ses enfants ne se casse les dents … Par contre, aider des ONG qui œuvrent contre le trafic d’enfants, l’exploitation sexuelle des mineurs, les enfants des rues, les orphelins par exemple, cela peut être très efficace.
      Il faut chercher dans ces objectifs là, sachant qu’à Siem Reap, il faut être très prudent sur la qualité de ces organisations. En effet, cet à Siem Reap que passent TOUS les touristes qui viennent au Cambodge, et que c’est à cet endroit que s’agglutinent toutes les dérives.
      Je en dis pas qu’il n’y a aucune organisation viable, simplement il faut s’engager avec discernement.
      En particulier, ÉVITEZ les orphelinats, qui sont le plus souvent des pièges à touristes en mal d’affection. Dans ces endroits, les enfants sont peu souvent bénéficiaires de l’argent et de l’énergie donnée. Ce sont souvent aussi des sources de trafic d’enfants.
      Je n’ai pas de nom d’organisation en tête, mais allez chercher su côté des grosses ONG de Phnom Penh qui ont toutes des antennes à Siem Reap.
      Si,vous souhaitez vous engager positivement à Phnom Penh, allez faire un tour au Restaurant des Enfants St. 454 et du côté de la grande décharge où œuvrent des organismes de charité. Celles ci s’occupent des enfants des rues et leur propose des repas et l’accès à l’école.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Uniterre

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

e-voyageur

e-Voyageur

Paperblog

Voyage-Annuaire.com

Canalmonde

Ma petite maison d'édition

Ce n'est pas parce qu'on écrit pour les petits qu'il faut écrire comme un petit

Suo sdey ! Cambodia News

Partir au Cambodge, voyage au Cambodge, expatriation et solidarité !

My Totebag

Le fourre-tout d'une découvreuse qui a besoin de vider son sac

Scent Corner The Blog

Where scent meets travel

Par ici les bonnes nouvelles !

Pour en finir avec la morosité, place aux Idées à Haute Valeur Humanité

Jacques Blog- par Jacques Bloch

Stratégie et développement international

L'Observatoire du BoP

Entreprise, Pauvreté, Développement

Suo sdey ! News from Cambodia

Khmer news - Impressions du quotidien au Cambodge, et sur l'expatriation et la solidarité

-- Mémoires d'Outre-Atlantique

Il était une fois aux Etats Unis...

Le Barang

La Drôle de Vie des Expatriés au Cambodge

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

Vivre au Cambodge

Blog d'un expatrié au pays du sourire

existence !

blog de philosophie imprévisible, dir. Jean-Paul Galibert

That's Life !

Regard amusé d'un humaniste engagé, passionné de mécénat, de voyage et de découverte des autres !

Actualité du mécénat et des fondations de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

La veille de l'IFFRES, Institut Français des Fondations de Recherche et d'Enseignement Supérieur

%d blogueurs aiment cette page :